Paris, the 15th of July 2007. So long CIPDTF ! For three years I have offered the CIPDTF free anonymous hosting in the name of the freedom of speech. There have been fun moments and wild ones - it has been quite an experience working with such an unusual partner. I deplore that the CIPDTF has chronically adopted an attitude of prickly ignorance of many of the conditions we set for our collaboration. Compartimentalization of activities, operational security and demarcation of responsibilities have all remained appalling in spite of my insistent advice. Six weeks ago after many warnings I set a deadline for some improvements, and that deadline has consequently been arrogantly dismissed. Time is up, I am fed up and I believe it is time to move on. So good bye and good luck with another host (and good luck for finding one as patient as me). And to those who believe that the CIPDTF has been vindicated, think again : the CIPDTF really is as crazy as its prose suggests and I would be suprised if it did not resurface somewhere else. Anyway please feel free to come and discuss the end of cipdtf.ruwenzori.net on my blog - Jean-Marc Liotier.

Paris, le 15 Juillet 2007. Adieu CIPDTF ! Depuis trois ans j'offre au CIPDTF un hébergement gratuit et anonyme au nom de la liberté d'expression. J'ai vécu avec le CIPDTF de bons moments et quelques émotions fortes - ce fut une bonne expérience médiatique et je me suis bien amusé. Mais je déplore néanmoins que le CIPDTF ait choisi depuis longtemps d'adopter une attitude arrogante en ignorant ouvertement un grand nombre des règles qui conditionnaient notre collaboration. En particulier, le cloisonnement des activités, la sécurité opérationnelle et la démarcation des responsabilités sont tous restés gravement insuffisants malgré mes conseils insistants depuis toujours. Il y a six semaines après de nombreux avertissements j'ai imposée une date limite pour la mise en place d'améliorations. Cette date a par la suite été ignorée hautainement malgré plusieurs relances. Le jour est venu, j'en ai assez et je pense qu'il est temps de passer à autre chose. Alors bon vent au CIPDTF, et bonne chance pour trouver un nouvel hébergeur - surtout quelqu'un d'aussi patient que moi ! Et à ceux qui pensent que le CIPDTF a été vaincu, détrompez-vous : le CIPDTF est vraiment aussi fou que le laisse supposer sa prose et je serai étonné qu'il ne refasse pas surface ailleurs. En tout cas si vous le souhaitez vous pouvez venir discuter sur mon blog de la fin de cipdtf.ruwenzori.net - Jean-Marc Liotier.